Les Associations Aliniha Autogérées

Premier degré de regroupement au sein du réseau, les Associations Aliniha Autogérées, communément appelées AAA, ont permis aux femmes d’accéder à un niveau supérieur d’implication, de responsabilité et d’efficacité au sein du réseau.

Les AAA sont gérées par les femmes, pour les femmes. Ce sont des structures qui assurent aux femmes un regroupement organisé, structuré et officiel (existence d'objectifs communs, de statuts, d'un bureau actif, d'un récépissé, de plans d'action, de plans d'affaires et de priorités annuels). L'AAA est l'interlocutrice directe des organisations membres fondateurs qui accompagnent les femmes dans le réseau Aliniha.

Actuellement, le réseau compte 15 AAA officiellement mises en place dans 2 zones d'implantation. Chaque AAA regroupe les femmes d’un même quartier ou d’une même commune villageoise.

 

 

 

En rejoignant Aliniha International, les AAA ont plusieurs obligations qui contribuent aux objectifs de développement durable du réseau. Elle doit mener des activités de protection de l’environnement, aider ses membres à améliorer leur bien-être et mettre en place une micro-entreprise rentable.

Les AAA doivent également établir et gérer une pépinière ainsi qu'une Case Aliniha. Cette case est un bâtiment composé de deux pièces : l’une abrite une boutique qui vend les produits fabriqués par les femmes (savon de karité, foyers améliorés, légumes, etc.) et l’autre sert de guichet pour l’institution de microfinance dont l'AAA est membre. Quatre Cases ont été officiellement inaugurées : celles des AAA de Sirela, de Kobocoro, de Silana et de Hermakono.

Atteindre l'autonomie financière et opérationnelle à travers des initiatives de dimensions économique, sociale et environnementale.

L'AAA est soutenue par des formations et un accompagnement pour toutes les étapes nécessaires: préciser ses objectifs, se doter de statuts et d’un règlement intérieur, élire un comité de gestion, tenir ses comptes et assurer le fonctionnement spécifique d'une association. Il lui incombe de développer une activité commerciale qui fasse appel et bénéficie à la majorité de ses membres. Et de s’engager dans la gestion des ressources naturelles, par des journées de sensibilisation et d'assainissement, et par des actions plus ciblées comme la lutte contre la déforestation.

À moyen terme, chacune des AAA a l’ambition de devenir opérationnellement et financièrement autonome grâce à l’acquisition de compétences techniques et de gestion, et en se constituant un capital propre. Ce dernier sera alimenté par les cotisations des membres et les bénéfices générés par les activités collectives qui respectent les principes de développement durable définis par Aliniha International. L'AAA du village de Hello, par exemple, s'occupe d'un périmètre maraîcher, celle de Kotiary gère le marché hebdomadaire, et celle de Khasso anime un jardin d’enfants.

À plus long terme, lorsque les objectifs prioritaires auront pleinement donné les résultats escomptés et que les femmes maîtriseront parfaitement de nouvelles compétences, les AAA devraient être aptes à mener de plus en plus d’activités, s’inscrivant toujours dans le cadre des objectifs d’Aliniha International.